Des élèves du lycée professionnel Baudelaire en voyage d’étude à Auschwitz-Birkenau

30/11/2023 | Evènements

Dans le cadre d’un partenariat avec le Mémorial de la Shoah et la Région Île-de-France, des élèves du lycée Baudelaire d’une classe de seconde bac pro Métiers de la Sécurité ont eu le privilège de se rendre au camp d’Auschwitz-Birkenau le jeudi 30 novembre 2023. Ils étaient encadrés par  Sébastien Lucarelli, professeur de lettres-histoire et référent culture du lycée, et trois autres professeurs, Maxime Potignat, Robin Philippe et Laura Prieur.

Afin de préparer ce voyage d’étude, les élèves avaient été conviés à se rendre au Mémorial de la Shoah à Paris le mardi 7 novembre 2023. Ils avaient été accueillis par une conférencière qui a évoqué les 76 000 déportés juifs français dont beaucoup appartenaient à une même famille. Elle a montré aux élèves le mur sur lequel sont inscrits les noms des personnes déportées.

La conférencière a tenu à leur préciser pourquoi les nazis s’en étaient pris aux Juifs. 

En arrivant à l’entrée du camp, le jeudi 30 novembre 2023, les élèves sont accompagnés par deux guides, un Français et une Polonaise. Hamida Rezeg, Déléguée spéciale au Tourisme au Conseil Régional d’Île-de-France et Alexandra  Szpiner, conseillère régionale, étaient également du voyage.

Les guides ont rappelé que le camp était divisé en trois ensembles : le camp Auschwitz I, le camp de concentration ; le camp  Auschwitz II-Birkenau – qui était un camp de travail et un centre de mise à mort ; et le camp Auschwitz III-Monowit qui était un camp de travail au service de l’industrie allemande.

Au début de la visite, les élèves se trouvent à l’endroit du débarquement des convois.

Une sélection était mise en place : ceux qui étaient jugés aptes pour le travail et ceux qui étaient exterminés immédiatement, c’est-à-dire les enfants, les femmes et les personnes âgées. À moins de 14 ans, les enfants étaient emmenés directement à la chambre à gaz. Le groupe des élèves Meldois a parcouru le  même chemin suivi par les déportés vers les chambres à gaz.

Les élèves étaient bouleversés en face des ruines d’un four crématoire conçu pour brûler de nombreux cadavres à la fois. La guide a indiqué aux élèves comment les nazis exterminaient les Juifs : ils étaient tués en 20 minutes puis déplacés dans un monte-charge, avant d’être jetés dans le four crématoire. Ces bâtiments ont été détruits par les nazis pour effacer les traces de leur forfait. L’une des deux guides a rappelé aux élèves la définition d’un génocide : extermination massive et systématique de tout un peuple selon des critères ethniques et religieux.

Tous les effets personnels des prisonniers étaient confisqués dès leur arrivée au camp.

À la mi-journée, une minute de silence a été observée par l’intégralité des lycéens à la demande du responsable du voyage, Mathias Orjekh, devant une plaque commémorative  inaugurée en 1967 à la mémoire des victimes de la barbarie nazie.  Hamida Rezeg et Alexandra  Szpiner ont prononcé des discours poignants face à 160 personnes émues aux larmes. La lutte contre l’antisémitisme était une préoccupation commune des deux élues en raison d’un contexte international inquiétant.

L’après-midi, la visite s’est poursuivie.

Les élèves et leurs  accompagnateurs ont été très éprouvés par la suite de la visite, notamment en observant des cheveux accumulés derrière une vitrine à la suite de l’assassinat de 44 000 femmes. Ils ont également pu observer les 85 000 chaussures et les 4000 valises retirées aux déportés.

Les élèves ont pu voir le pavillon français et le rappel des 11 000 enfants déportés dans ce camp. Pas un survivant n’a pu échapper à cet enfer. L’évocation du sort tragique de la colonie des enfants d’Izieu a plongé les jeunes dans l’effroi.

Le guide français a rappelé qu’un peu plus d’un million de personnes avaient été exterminées à Auschwitz et a achevé son récit en évoquant le convoi 71.  Marceline Loridan-Ivens et Simone Jacob [future Simone Veil] en faisaient partie.

Les organisateurs ont souligné le comportement exemplaire observé par les élèves lors de cette journée intense en émotions. En ces temps de résurgence de l’antisémitisme, ce voyage de mémoire s’avère plus que jamais indispensable.

Article rédigé par Sébastien LUCARELLI, professeur de lettres-histoire et référent culture du lycée BAUDELAIRE

En direct du lycée

Retrouvez ici un aperçu de nos dernières publications mises en ligne sur notre site internet.

Information piratage des messageries académiques

Chères familles, Jeudi 21 mars dernier, plusieurs établissements de la Seine-et-Marne et d'autres...

Protocole de demande d’inscription en filière métiers de la sécurité

Le lycée Charles Baudelaire ouvre ses portes le samedi 9 mars 2024 de 9h00 à 12h30, comme précisé...

Le Train de la Réussite au lycée Charles Baudelaire

Le lycée Charles Baudelaire est fier d'annoncer le succès de la deuxième édition de son projet...

Les élèves de 2RC2 partagent des moments précieux à la résidence Korian

Les élèves de 2RC2 du Lycée Professionnel Charles Baudelaire partagent des moments précieux à la...

Découverte des formations du Lycée Professionnel Charles Baudelaire de Meaux lors du Forum des lycées professionnels

Le jeudi 28 mars dernier, le Lycée Professionnel Charles Baudelaire de Meaux a été fier de tenir...

Les Sommets de l’Excellence : Une Semaine de Conquêtes et d’Émerveillement sur les Pistes !

La semaine dernière, nos élèves ont vécu une expérience mémorable lors de notre excursion au ski....

Notre actualité sur les réseaux sociaux